Les bulletins de Mossane : rêves et sources d’inspiration de Nogaye Ndiaye Mourgaye

Serial entrepreneure, déterminée et énergique sont les maîtres mots qui décrivent Nogaye Ndiaye, la jeune femme aux commandes des enseignes beauté Onglemania et Fantaisika. C’est après ses études en marketing et communication que Nogaye a développé un intérêt certain pour la beauté et l’esthétique, un domaine à fort potentiel qu’elle décide d’exploiter. Elle met alors en place Onglemania, la première chaîne d’onglerie au Sénégal ainsi qu’une école de formation dédiée aux métiers du look: Fantaisika. La rédaction de Mossane est allée à la rencontre de cette mère de famille comblée et entrepreneure avertie.


Quelle est ta plus grande passion ?

Ma plus grande passion c’est l’être humain. Cela peut paraître fou mais l’humain à travers ses forces et ses faiblesses constitue pour moi un être à la fois fascinant et passionnant.

J’adore l’être l’humain et il demeure à mon humble avis une des plus belles créations de l’être suprême.


Quel était ton métier de rêve ?

J’en avais deux. Je voulais dans un premier temps devenir hôtesse de l’air parce que j’adore voyager. J’envisageais aussi une carrière dans la médecine afin de faire de la chirurgie. Non pas la chirurgie esthétique de confort, mais plutôt pour venir en aide aux handicapés physiques et aux rescapés de guerre.

Rencontre avec Nogaye Ndiaye, fondatrice des instituts Fantaisika et Onglemania

 

Pour être plus précise, je voulais faire de la chirurgie militaire. Mais aujourd’hui, je ne suis dans aucun de ces deux domaines. (Rires)

Quelle est ta ville préférée ?

Ma ville préférée c’est Dakar, je ne peux pas la quitter plus d’un mois.

Rencontre avec Nogaye Ndiaye, fondatrice des instituts Fantaisika et Onglemania

Ma ville incontournable c’est tout simplement D-A-K-A-R ! (Rires)

Quels sont les trois leaders qui t’inspirent au quotidien ?

La première c’est ma grande sœur. Elle a toujours été une source d’inspiration pour moi. Je la considère comme la personne la plus forte au monde. A une période de notre vie, nous avons eu à traverser des difficultés et en tant qu’aînée, elle a su tenir la barque. Sans elle, les choses ne se seraient pas décantées pour qu’on puisse penser à construire un avenir meilleur. Donc c’est elle d’abord. 

Rencontre avec Nogaye Ndiaye, fondatrice des instituts Fantaisika et Onglemania

Ensuite vient directement ma mère dont la générosité et le sens du partage m’inspirent depuis des années dans le monde professionnel. Ce sont des valeurs qui m’aident énormément dans le cadre de la formation des jeunes qui sont sous mon encadrement aujourd’hui à Fantaisika et Onglemania. C’est à travers cette générosité qui m’a été transmise par ma mère que j’essaye tant bien que mal de partager mon savoir. 

Rencontre avec Nogaye Ndiaye, fondatrice des instituts Fantaisika et Onglemania

La troisième personne que je citerai c’est Michelle Obama. Après avoir lu son livre, vu le soutien qu’elle a apporté à son mari et sa capacité à s’affirmer, elle constitue pour moi  un personnage auquel tous les jeunes africains peuvent s’identifier.  


Quel est ton signe astrologique ?

Je suis scorpion (RIRES), ascendant sagittaire. ça veut dire ce que ça veut dire (rires)

Quel est ton produit de maquillage préféré?

Je parlerai de celui que j’utilise actuellement parce que je change très souvent. Mon produit phare du moment c’est l’huile de bissap de la marque Etounature. Vous allez me dire que c’est un produit de soin mais moi je le considère comme faisant partie de mon maquillage surtout lorsque je ne mets pas de fond de teint.

Elle me sert de base et lorsque j’applique ma poudre par dessus, c’est comme si j’avais mis un fond de teint. De plus, cela permet de prendre soin de ma peau. C’est donc un duo explosif pour moi. 

Quelle est ta coiffure du mois ?

Je n’ai pas vraiment de coiffure particulière du mois. Personnellement je ne suis pas très tendance, mais la coiffure que je fais depuis pas mal d’années c’est les dreadlocks.

Je les adore ! Pour moi c’est la coiffure des working girls, ça ne prend pas beaucoup de temps et visiblement ça me va et je les porte très bien.

Quelle la pièce de ta garde-robe dont tu ne te débarrasserais jamais ?

Je n’en ai pas vraiment. J’y vais toujours  au feeling. Comme mes grandes sœurs l’ont toujours fait pour moi, j’offre mes vêtements à mes sœurs cadettes quand je ne les porte plus.

Je préfère donc le leur donner et les voir les porter.

Quel est pour toi the place to be pour un dîner entre copains à Dakar ?

La plage de Soumbédioune où on fait les grillades de poissons est pour moi The Place To be à Dakar. C’est un endroit situé en bordure de mer parfait à fréquenter entre amis pendant l’été.

Quand il fait froid c’est moins évident mais cet endroit est pour moi The Place to be avec les bonnes dames qui y vendent du bon poisson et les commerçants ambulants de thé à la menthe ou de bissap. J’adore y aller avec mes copines. 

Commentaires (2)

  1. mossane

    Hi cbd! Many thanks for your support 😉

  2. Pingback: Ramatoulaye Bocoum, fondatrice de la marque Adaa ada nous parle de ses sources d’inspiration et de son rapport avec le confinement – MOSSANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *